L.G.P.A.

Laboratoire de Géographie Physique Appliquée

Adobe Systems

Objectifs - Programmes de recherches

L.G.P.A.

Institut de Géographie / Esplanade des Antilles

33607 Pessac

Tél. : 05 57 12 10 72 / 05 57 12 41 13

lgpa_univ_bdx3@yahoo.fr

                 Les buts du Laboratoire ont toujours été clairs :

 

                 - aide à la recherche dans le cadre des maîtrises, D.E.A. et thèses. A l’appui de sa politique le L.G.P.A. s’honore d’avoir aidé à la confection de plus d’une centaine de maîtrises et des dizaines de D.E.A. et de Thèses ;

 

                 - cellule de réflexion entre étudiants et enseignants ;

 

                 - encadrement des nouveaux par les anciens ;

 

                 - chercher des contrats et des aides financières pour aider au fonctionnement et à l’équipement ;

                 - enfin, faire état de ses recherches et résultats par des publications et en particulier par son bulletin “ Travaux du L.G.P.A.”.

 

 

PROGRAMMES

 

 

                 Ces programmes de recherche représentent l’armature du laboratoire. Comme l’indique son nom, tous ces programmes tournent autour de la Géographie Physique de façon prédominante, mais non exclusivement. Bien des problèmes d’environnement trouvent en effet leur origine dans des modifications des dynamiques naturelles liées aux hommes. De plus, la dimension appliquée est capitale, c’est-à-dire que l’étude des mécanismes naturels fondamentaux ne représente pas uniquement une fin en soi (même si elle est souvent nécessaire) mais se place dans la perspective de résoudre des problèmes d’environnement bien concrets.

 

                 Aussi les grands axes de recherche qui animent ce laboratoire reflètent-ils cette approche, entre amélioration des connaissances de fonds et propositions d’aménagement :

 

- de façon historique, l’étude de la dynamique érosive du littoral aquitain a débouché très vite sur une collaboration avec l’ONF en charge de la gestion du littoral et de sa protection. Cette collaboration est toujours active et a débouché sur de nombreuses publications du laboratoire et de nombreux mémoires de maîtrise, travaux de thèse. Certains membres appartiennent à l’EUCC « European Union for Coastal Conservation » ;

 

- l’Aquitaine et le grand sud-ouest représentent un domaine karstique de premier choix. Plusieurs travaux de thèse ont animé ce domaine et se poursuivent de façon actuelle, face aux problèmes de gestion environnementale qu’ils suscitent. Ils ont permis de nouer des liens solides avec différentes administrations (DDAF, CEMAGREF, par exemple) et de tisser des relations avec de nombreuses universités européennes (Pologne, Roumanie, Hongrie, Espagne) et étrangères (Argentine, Cuba, par exemple). Plusieurs membres du LGPA appartiennent à l’AFK, l’Association Française de Karstologie ;

 

- les hydrosystèmes et leur dynamique s’inscrivent également dans cette double approche : l’amélioration de la connaissance de leur fonctionnement passe par l’étude de terrain de la qualité des eaux, de son suivi et par des analyses en laboratoire du niveau de pollution. Chaque année, le LGPA procède à l’analyse de plus de 500 échantillons dans les paramètres physicochimiques les plus courants, tout en assurant son rôle de formation et de sensibilisation des étudiants français et étrangers. Il dispose d’outils d’investigation de terrain et d’analyses en laboratoire tout à fait performants et renouvelés récemment. En outre, plusieurs membres de ce laboratoire appartiennent aux Commissions Géographiques de l’Agence de l’Eau ;

 

- la cartographie et les représentations virtuelles (animation, dessin en trois dimensions) prennent une place croissante dans la vie du laboratoire. A ce titre, il s’est récemment équipé de matériels informatiques performants afin de développer davantage cet axe prometteur en matière de CAO, PAO, traitement d’images et SIG.